© D.R.

DDV

ADRIEN DESBONS


PERFORMANCE – BELGIQUE

MAR.15 MARS 19H45 + 21H45
THÉÂTRE LE MANÈGE MONS
5€
QUOTA PASS MANÈGE 70
SORTIE DE RÉSIDENCE
EN PARTENARIAT AVEC LA FABRIQUE DE THÉÂTRE

Adrien Desbons aurait pu être informaticien. Performer élevé à la croisée des cultures geek et de l’art contemporain, il propose avec DDV (Direct Dance Video) un travail chorégraphique doublé d’une expérience sensorielle inédite :

Face aux spectateurs, trois écrans brillent, diamants suspendus dans le noir infini. Le reste de l’espace est habillé par le son, tantôt planant, tantôt industriel, toujours immersif. Par le son et par l’image, DDV est pulsation.

Contemplatif ou furieux, DDV berce le spectateur, avant de l’extraire de sa transe en brouillant ses repères en même temps que le signal. Toute certitude est éphémère, toute attente est démontée. On nous dit qu’on voit – mais que voyons-nous ? Des formes abstraites, des errances anonymes, des silhouettes effrénées ? Où sommes-nous ? Entre le plateau et les écrans, l’espace n’est pas celui qu’on croit.

La nuit tous les chats sont gris – encore faut-il être sûr qu’il s’agit de chats

Stel u voor: een volledig donkere zaal met op het voortoneel drie platte schermen, open vensters naar een wereld die soms abstract en veraf is, soms voelbaar en misleidend. Welkom in de wereld van DDV.

The multisensory dome ART ARC NEED welcomes two pieces by outstanding digital artists.